lundi 20 novembre 2017

Demande de Baptême

Questions sur le baptême

Dans le but de vous informer et pour vous aider à préparer le baptême de vos enfants (ou petits enfants) voici des renseignements pratiques sous formes "questions", posées souvent par des parents.

 

Les parents doivent-ils être baptisés pour demander le baptême de leur enfant ?

Non, puisque c'est la personne qui va recevoir le baptême qui est concernée. Tous les parents peuvent demander le baptême de leur enfant, mais ils s'engagent alors de lui faire découvrir la foi chrétienne et à l'inscrire au catéchisme. Dans cet esprit, l'Eglise peut donc aussi accueillir une demande de baptême de la part de parents qui, eux-mêmes n'ont pas la foi.

- Les parents qui ne sont pas mariés à l'Église peuvent-ils faire baptiser leur enfant ?

Oui. Le baptême est un don gratuit que Dieu fait à l'enfant. 11 appartient cependant au curé de la paroisse (ou aux laïcs responsables de la préparation au baptême) de s'assurer, si nécessaire, du sérieux de la motivation des parents.

- Des parents dont l'un appartient à une religion non chrétienne ou incroyant, peuvent-ils faire baptiser leur enfant ?

Leur situation ne leur interdit pas de faire baptiser leur enfant, à condition toutefois que le conjoint non chrétien accepte que l'enfant soit catéchisé. 

- Des parents divorcés-remariés peuvent-ils faire baptiser leur enfant ?

Oui, la seule difficulté que l'on peut rencontrer dans ce cas concerne un éventuel désaccord entre les nouveaux conjoints sur le projet d'ouvrir l'enfant à la foi chrétienne. Depuis toujours, l'Église affirme le droit de tout homme, de tout enfant, à recevoir le baptême.

L'enfant peut-il être baptisé sous n'importe quel prénom ?

L'Église demande que le prénom ne soit pas étranger à la foi chrétienne car, par le baptême, l'enfant acquiert son identité de chrétien.

- Peut-on choisir un parrain ou une marraine non baptisé(e) ?

Non. puisque le rôle du parrain et de la marraine n'est pas à comprendre seulement sur le plan de l'amitié. Leur rôle principal est de représenter la communauté chrétienne et de témoigner de !a foi de l'Église auprès de l'enfant et de ses parents.

- Le parrain et la marraine doivent-ils être majeurs ?

L'Église demande que le parrain et la marraine soient âgés d'au moins 16 ans et que l'un et l'autre aient été baptisés, confirmés et aient reçu l'Eucharistie (càd. faire la communion).

- Peut-on choisir un frère ou une sœur de l'enfant comme parrain ou marraine ?

C'est possible, mais il est un peu regrettable de choisir le parrain ou la marraine à l'intérieur de la famille. En effet, un des intérêts du parrainage - qui est éventuellement d'ouvrir à une communauté chrétienne plus large que la famille - n'existe alors plus.

- La préparation au baptême est-elle obligatoire pour les parents ?

L'Église prévoit en effet une préparation qui s'adresse prioritairement aux parents, mais aussi au parrain et à la marraine. C'est l'occasion pour tous de redécouvrir la foi chrétienne et la vie de l'Église

- Un enfant avant été baptisé dans une autre confession chrétienne (protestante, anglicane, orthodoxe) doit-il être re-baptisé selon le rite catholique ?

Non, mais il faut vérifier qu'il s'agit bien d'un baptême chrétien et non un rite d'initiation pratiqué dans une secte ou dans une autre religion.

- Le baptême doit-il se faire toujours dans la paroisse ?

Normalement le baptême se déroule dans la paroisse des parents. Il arrive qu'il ait lieu dans un autre endroit : l'accord du curé de la paroisse d'origine est nécessaire.

- Pourquoi faut-il signer des registres après le baptême ?

Pour officialiser l'acte de baptême qui a aussi une valeur juridique. L'Église doit en effet garder mémoire de ceux à qui elle a donné le sacrement de baptême.

- Peut-on faire baptiser un enfant adopté ?

Sans aucun doute, car l'important est ce qui se passe aujourd'hui entre lui et ses parents adoptifs, entre lui et son nouveau milieu de vie. Le baptême est un sacrement pour aujourd'hui. Il conviendra cependant d'être attentif à la situation culturelle et religieuse antérieure de l'enfant.

- Peut-on annuler son baptême ?

Non. Dieu n'a qu'une parole. Il ne s'engage qu'une fois. Il ne reprend jamais son amour. Quelques « Témoins de Yehovah » m'ont demandé d'effacer leurs Actes de baptêmes dans les registres de la Paroisse... je leur réponds : Quand vous avez déclaré la naissance de votre enfant... ni l'Etat ni nous ne pourraient l'effacer après(...).

- Quelle démarche à accomplir pour une demande de baptême ?

Il faut s'adresser à la paroisse :

Presbytère de Sainte-Maure
8, rue de l'Eglise
Tél. 02 47 65 40 70

Aucun document officiel n'est exigé. Cependant, il est utile d'apporter le livret de la famille. Le prêtre et les laïcs responsables de la préparation aux baptêmes pourront fixer avec vous les modalités de préparation et la date de la célébration, généralement au moins 3 mois avant la célébration. L’Eglise privilégie le baptême de plusieurs petits enfants en même temps.